Buzz ou révolution logistique?



Guidage vocal

Internet des objets Buzz ou révolution logistique?

Publié le 24.10.2019

En matière de logistique, l’Internet des objets est plus qu’un buzzword. Découvrez ce qu’il peut apporter dans ce domaine et quelles sont les applications possibles.

«De plus en plus de capteurs connectés à Internet sont utilisés tout au long de la chaîne de livraison. Ils fournissent des informations dont nous ne disposions pas jusque-là», explique Roman Stalder, responsable Recherche et développement de l’unité logistique de la Poste. Nous sommes donc déjà au cœur de la thématique de l’Internet des objets, de la connexion numérique d’objets physiques.

«Grâce à l’internet des objets (IdO), les envois indiquent leur position, automatiquement et en continu», complète Roman Stalder, à titre d’exemple. «Sans l’IdO, les envois doivent être scannés pour que l’expéditeur et le destinataire connaissent sa position». Les capteurs connectés à Internet qui mesurent la température à l’intérieur d’un envoi sont un autre exemple d’application de l’IdO. La Poste propose d’ailleurs déjà une solution avec ces capteurs, le Thermomonitoring.

Les données permettent de rationaliser davantage les processus et rendent les prestations encore plus attrayantes pour le client. «Mais là où cela devient vraiment intéressant, c’est lorsqu’une action est déclenchée automatiquement grâce aux données recueillies», précise l’expert. C’est justement là que réside la valeur ajoutée de l’Internet des objets. Car l’IdO permet aux systèmes et aux objets de communiquer entre eux, et donc d’automatiser des processus.

C’est précisément dans la logistique où l’efficacité, le temps et les coûts jouent un rôle essentiel que l’on peut y trouver de multiples applications possibles. À l’avenir, des informations sur la température permettront de refroidir automatiquement un envoi contenant des marchandises sensibles à un éventuel réchauffement durant son acheminement ou de payer la prestation uniquement lorsqu’il sera prouvé que la température prescrite a bien été respectée. Dans un entrepôt, des capteurs peuvent déclencher automatiquement des commandes de réapprovisionnement lorsque le matériel en rayon atteint un stock critique. «On trouve déjà sur le marché des solutions avec des systèmes de pesée. Les commandes de réapprovisionnement sont déclenchées lorsque le stock atteint un poids minimal», expose Roman Stalder.

Commande d’une simple pression sur un bouton

La Poste travaille sur des solutions comme celle-ci. «Nous proposons des Smart Buttons qui se trouvent directement sur l’étagère où les collaborateurs d’un hôpital prennent tous les jours des seringues, des bandages et autres matériels consommables», explique l’expert en IdO. Si des collaborateurs constatent en se servant qu’il n’y a p. ex. bientôt plutôt d’aiguilles de perfusion, ils déclenchent une commande en appuyant sur un bouton – sans remplir de formulaire de commande, rédiger un e-mail ou téléphoner. La Poste collecte tous les messages entrants et réapprovisionne l’hôpital.

Des chantiers sans embouteillages

Dans la logistique de chantier, la Poste combine également l’IdO aux compétences de ses professionnels de la logistique. Les experts analysent l’ensemble de l’environnement d’un chantier et définissent des espaces d’attente. Les chauffeurs de camion assurant les livraisons se rendent à l’espace d’attente et enregistrent leur arrivée. Le coordinateur du chantier peut alors subordonner la poursuite du trajet à l’avancement du chantier. Il appuie au bon moment sur un Smart Button et signale au chauffeur qu’il peut poursuivre sa route. Cela évite la formation de colonnes de camions devant le chantier et, ainsi, les embouteillages.

L’IdO révolutionne-t-il la logistique? «Il contribue certainement à rendre des prestations plus attrayantes, plus efficaces et plus précises pour le client», assure Roman Stalder. «Il est particulièrement efficace lorsque, comme pour la plupart des technologies, il est intégré de manière optimale par les experts dans les chaînes de création de valeur logistiques. C’est également la priorité que la Poste s’est fixée.»

Intéressant

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter !

S’inscrire maintenant