Logistique de la santé



Guidage vocal

Logistique de la santé «Nous livrons exactement où et quand on le souhaite»

Publié le 16.07.2019

Le secteur de la santé n’est pas le seul à être en pleine mutation: la logistique de la santé se transforme elle aussi. Dans un entretien, Thomas Wälchli, responsable Développement commercial et gestion des branches chez PostLogistics, nous explique comment la Poste se prépare.

Monsieur Wälchli, à quoi ressemblera à l’avenir la logistique dans le secteur de la santé?

En raison de l’évolution de la démographie et de la hausse des coûts de la santé, l’on privilégie de plus en plus les soins ambulatoires à une hospitalisation. Naturellement, cela a des répercussions sur les chaînes d’approvisionnement et sur le rôle de la logistique. De nos jours, les hôpitaux proposent un très haut niveau de prestations propres en matière de logistique, avec des processus très individualisés. Nous partons du principe que la logistique du monde hospitalier s’adaptera à celle des autres secteurs. Cela signifie que la centralisation et la standardisation seront à l’avenir des concepts clés.

Que signifie cette évolution concrètement?

Le matériel en petites quantités, conformément à la demande sera livré exactement là où il est nécessaire. Par exemple, des kits standardisés seront directement distribués sur leur lieu d’utilisation, à l’hôpital ou à domicile.

Et c’est là que la Poste arrive à point nommé.

Exactement. Traditionnellement, la Poste se charge de la distribution sur le dernier kilomètre et est la spécialiste des petits volumes d’envois. Grâce à nos années d’expérience dans le secteur de la santé, nous avons acquis de compétences spécifiques et offrons des solutions certifiées y compris pour le transport de médicaments et de dispositifs médicaux.

Thomas Wälchli, responsable Développement commercial et gestion des branches chez PostLogistics.

Quelles sont ces prestations?

Nous proposons par exemple l’expédition sous température contrôlée, particulièrement utile pour le transport de produits pharmaceutiques. À cet effet, nous avons développé la solution ThermoCare, qui permet de transporter les envois emballés dans des récipients réutilisables en respectant une plage de températures définie. Depuis le printemps dernier, nous pouvons en outre mesurer et référencer la température à l’intérieur de ces envois.

Pouvez-vous brièvement expliquer en quoi consiste le monitoring des températures?

Un capteur mesure la température à l’intérieur de l’envoi. Les données sont lues automatiquement lors de la remise du colis et transmises à l’expéditeur. Celui-ci peut vérifier sur notre plateforme si la température souhaitée a bien été respectée pendant toute la durée du transport. Les données sont stockées dans une blockchain, ce qui rend leur manipulation impossible.

Monitoring des températures lors de l’envoi de médicaments: les données sont lues automatiquement lors de la remise des colis.

La Poste propose-t-elle un service destiné spécialement aux hôpitaux?

Avec notre offre «Just in time», nous livrons exactement où et quand on le souhaite. Ainsi, le matériel est livré jusque dans l’armoire à matériel ou devant les portes du bloc opératoire. Avec Swiss-Express «Innight» Medica, nous distribuons aux hôpitaux les implants nécessaires pendant la nuit. Et avec l’Autostore de Villmergen, exploité par la Poste et conforme aux normes pharmaceutiques, nous déchargeons les locaux de stockage des hôpitaux.

L’Autostore de Villmergen est...

... un entrepôt automatisé, tempéré et certifié par SwissMedic pour les produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux, conçu pour l’approvisionnement sur le lieu d’utilisation. L’Autostore est le cœur technique d’une chaîne d’approvisionnement logistique du fabricant jusqu’au patient.

Le cœur de la chaîne d’approvisionnement logistique: l’Autostore de Villmergen.

Comment la Poste se démarque-t-elle des autres prestataires?

Nous proposons une solution unique et certifiée permettant de transporter les médicaments via le canal des colis standard. En Suisse, nous sommes actuellement le seul prestataire à livrer du matériel provenant fabricants les plus divers dans tous les services d’un hôpital. Nous approvisionnons chaque jour plus d’une douzaine de cliniques. Nos années d’expérience dans le secteur de la santé et notre intégration parfois très poussée dans les chaînes de création de valeur des clients nous permettent d’aider nos clients dans le développement de leur logistique. Outre ses compétences logistiques, la Poste s’intéresse également de très près aux nouvelles technologies. Par exemple, nous recherchons actuellement une manière d’utiliser les données issues du monitoring des températures pour de nouveaux modèles commerciaux. Le flux d’informations ne cesse de gagner en importance.

Pouvez-vous nous en dire plus?

Depuis toujours, la Poste ne se contente pas seulement de transporter des marchandises: elle transporte également des informations. Elle est par conséquent aussi l’un des prestataires du dossier électronique du patient. Très souvent, même dans le secteur de la santé, les flux d’informations et de marchandises sont deux choses bien distinctes, qui sont appelées à fusionner toujours plus dans le futur. À l’avenir, il apparaîtra comme une évidence de rendre les informations logistiques telles que la provenance d’un implant spécifique accessibles aux patients, dans le dossier du patient par exemple. C’est ici que se rejoindront la logistique et la sécurité des patients.

Quels sont les défis découlant de la logistique dans le secteur de la santé?

Les conditions sont strictes, il faut sans arrêt prendre en considération de nouvelles réglementations. Le 17 mai 2020, une nouvelle législation entrera en vigueur avec le nouveau Règlement relatif aux dispositifs médicaux (RDM). Nous suivons de près les changements à venir et travaillons d’ores et déjà au développement de solutions logistiques conformes au RDM.

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter !

S’inscrire maintenant