Le papier disparaît, les palettes restent



Guidage vocal

Numérisation Le papier disparaît, les palettes restent

Publié le 18.11.2019

Pour assurer le transport de marchandises, on utilise tous les jours des milliers de palettes, de cadres et de couvercles servant de matériel de chargement. Désormais, la Poste numérise également sa gestion du matériel de chargement et soulage non seulement les clientes et les clients, mais également l’environnement.

Au cours de ces dernières années, les collaborateurs de la Poste, les chauffeurs ainsi que les clients ont enregistré les entrées et sorties de matériel de chargement par voie manuelle sur 40 000 bulletins. Le processus générait non seulement une lourde charge de travail, mais présentait des discontinuités, et donc des lacunes, dans de nombreuses configurations. Rien qu’en 2018, l’absence de transparence a provoqué la disparition de plusieurs milliers de palettes.

Depuis 2019, la Poste gère l’inventaire sous forme électronique. Un premier signe éminemment positif: depuis, il n’a pas été nécessaire d’acheter la moindre palette.

Le processus est clair, transparent et traçable

L’enregistrement comptable du matériel de chargement est désormais électronique. Au lieu de remplir manuellement les bulletins, les clientes et les clients confirment l’entrée et la sortie sur le scanner du chauffeur. Ainsi, la Poste peut mieux suivre le matériel de chargement et imputer clairement les éventuelles pertes à un tiers.

Grâce aux enregistrements basés sur les transactions, la Poste connaît maintenant l’état du compte de tous les participants en temps réel d’une simple pression sur un bouton. Les clients reçoivent régulièrement une notification automatique relative à leur solde de matériel de chargement par e-mail.

C’est réjouissant pour les collaborateurs et pour l’environnement

La nouvelle gestion numérique soulage tous les participants et résout un problème pénible pour de nombreuses entreprises. Jusque-là, les différents participants devaient prendre le bulletin en mains à plusieurs reprises; aujourd’hui, les enregistrements sont automatiques.

La nouveauté préserve non seulement les ressources personnelles et financières, mais également l’environnement. Environ 200 kg du papier des bulletins de mouvement des contenants peuvent être économisés chaque année. De plus, grâce au meilleur suivi, la Poste amortit la perte de matériel de chargement et n’a plus à racheter que de rares matériels pour les injecter dans le circuit.

Avec la numérisation de la gestion du matériel de chargement, la Poste comble une lacune et augmente ainsi la transparence et l’efficience et soulage tous les participants ainsi que l’environnement.

Intéressant

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter !

S’inscrire maintenant