Forts grâce au savoir-faire externe et aux auxiliaires numériques



Guidage vocal

Logistique de la santé Forts grâce au savoir-faire externe et aux auxiliaires numériques

Publié le 31.07.2019

Les technologies comme la blockchain et l’Internet des objets peuvent rendre la logistique de la santé plus sûre, traçable et efficace. Mais pour que ces auxiliaires numériques déploient toute leur efficacité, il faut que la gestion de la chaîne logistique fonctionne bien. Ce n’est qu’à ce titre que les nouveaux besoins comme «on-demand» pourront être satisfaits.

Mues par le numérique, les exigences des patients en matière de matériel de santé changent. Une médecine indépendante du lieu et du temps, par exemple. Ainsi, les médicaments, les pansements, les résultats de laboratoire, les appareils de diagnostic, la restauration, les vêtements professionnels et bien davantage doivent être disponibles de plus en plus rapidement, et surtout opportunément, à l’endroit où les spécialistes et les patients le demandent. Cette approche On-Demand signifie: à l’avenir, la planification ne sera plus fixe, mais on couvrira le besoin actuel.

Pour les hôpitaux, les homes et les cabinets médicaux, ce développement transforme le processus d’approvisionnement en matériel – la gestion de la chaîne logistique – en opération plus complexe et plus chronophage et plus exigeante en matière de savoir-faire. Confier ce processus à un spécialiste de la logistique possédant les connaissances techniques spécifiques peut constituer la solution. Des technologies numériques peuvent également contribuer à rendre les procédures logistiques encore plus rapides et plus sûres.

Contrôle de la température avec blockchain

Avec ses solutions logistiques adaptées aux hôpitaux, homes et cabinets médicaux, la Poste couvre l’intégralité de la chaîne de livraison. À commencer par le stockage dans une installation de conditionnement certifiée et entièrement automatisée, jusqu’à la livraison tempérée, conforme aux BPD, de médicaments, en passant par la reprise et l’élimination des produits pharmaceutiques. Il va de soi que la Poste respecte toutes les directives légales relatives au transport et au stockage de fournitures médicales.

Des technologies comme la blockchain et l’Internet des objets entrent désormais en jeu. La Poste combine les deux pour surveiller la température dans les colis contenant des médicaments et prouver que les directives BPD sont respectées tout au long du transport. Pour cela, l’expéditeur ajoute un capteur de mesure au colis. Celui-ci relève la température durant l’acheminement et l’enregistre. Lorsque le facteur scanne l’envoi lors de la distribution, les données de mesure sont lues et transmises automatiquement à l’expéditeur. Les éventuels écarts de température au cours de l’acheminement sont ainsi connus de l’expéditeur après la livraison. Comme la température est mesurée en continu, il est possible de savoir à quel moment l’écart a eu lieu. À la sortie des marchandises chez l’expéditeur? Dans le véhicule de la Poste? Cela facilite la recherche des causes et fournit des informations importantes pour la gestion de la qualité. À l’avenir, la technologie blockchain permettra également de renforcer l’automatisation, et ainsi de rationaliser, plus fortement des procédures comme la facturation.

Grâce à l’Internet des des objets (IdO), les réapprovisionnements de matériel deviendront également plus rapides et plus simples, car ils se déclenchent d’une pression sur un bouton. Pour cela, la Poste équipe les rayonnages d’entrepôt de Smart Buttons reliés aux systèmes de commande du fournisseur via l’IdO. Une pression sur le bouton suffit pour commander le produit souhaité, livraison conforme à la loi comprise.

Transports autonomes dans les hôpitaux

Le transport de marchandises dans les établissements peut également être optimisé grâce aux nouvelles technologies. Les robots de livraison d’intérieur sont adaptés à cet égard. Depuis peu, la Poste réalise des tests avec un groupe hospitalier. Dans ce cadre, le robot transporte des échantillons de laboratoires à travers les couloirs, apprend tout seul son itinéraire et communique par radio avec les ascenseurs et les portes. Aux USA, les robots d’intérieur constituent une méthode éprouvée depuis dix ans déjà, car ils sont faciles à installer et économiques.

Les hôpitaux, homes et cabinets médicaux peuvent ainsi augmenter l’efficacité de leurs procédures grâce à une logistique optimisée et des technologies numériques. La Poste les soutient dans cette démarche.

Mise en réseau du secteur de la santé

Outre les prestations logistiques, la Poste favorise également l’échange sécurisé d’informations entre les professionnels de la santé grâce à sa plateforme E-Health. La plateforme comprend le dossier électronique du patient (DEP) ainsi que des services supplémentaires pour l’échange par voie numérique de rapports, l’admission et le transfert de patients, mais également la cybermédication. Le DEP de la Poste répond à toutes les exigences légales, conformément à la loi fédérale sur le dossier électronique du patient, de sorte qu’il sera possible d’ouvrir à compter du mois d’avril 2020 des DEP de la Poste conformes à la loi.

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter !

S’inscrire maintenant